Un livre au Vent des Livres

Paru dans le Bulletin municipal de Commequiers, décembre 2013

Histoire d'un livre

Nous sommes un peu plus de 10000 habitants au Vent des Livres, je suis l’un d’entre eux et je veux vous parler un peu des coulisses de la bibliothèque municipale.

Je vivais des jours tranquilles dans une librairie quand un beau jour une main m’a saisi, m’a feuilleté, m’a retourné, a lu ma quatrième de couverture et j’ai été rejoindre quelques-uns de mes congénères dans un grand panier.

C’est comme cela que je suis arrivé à Commequiers. J’ai été assez surpris de découvrir des locaux aussi gais et acidulés dans ce bâtiment. Dès l’entrée, j’ai vu les livres pour les enfants, les jeunes, les ados et tous les ouvrages documentaires et c’est ensuite que sont classées les fictions de tous poils : romans, science-fiction, polars et les BD adultes.

Après ce rapide examen des lieux, on s’est beaucoup occupé de moi. J’ai reçu une étiquette, un numéro, des tampons, on m’a couvert, j’ai été photographié et j’ai retrouvé quelques amis sur les rayons.

Ma vraie vie a alors commencé et ce n’est pas de tout repos la vie d’un livre de la bibliothèque de Commequiers. Quand on fait, comme moi, partie des nouveautés, on est souvent redressé sur l’étagère pour attirer les regards, on vante nos qualités, on parle de notre auteur et hop nous voilà partis chez un lecteur. En général, on est plutôt bien traité mais il arrive parfois quelques péripéties : une tasse de café échappée par maladresse, des mains grasses qui nous empoignent, une mine de crayon qui s’aventure sur nos pages, les incidents ne manquent pas. Et encore, je ne suis pas un livre pour enfants car eux, ils subissent bien d’autres sévices, leurs pages sont parfois arrachées, les mâchoires des ciseaux les agressent, les crayons de couleurs les pourchassent, il y en a même qui se font mordre !

Quand je rentre au bercail après deux ou trois semaines, je suis examiné, astiqué, nettoyé, vérifié et gare aux pages cornées et aux tâches car les bénévoles sont très attentifs et bien peu de blessures leur échappent.

Je regagne ensuite mon étagère à ma place attitrée. Quelquefois, quand tout le monde est parti, nous jouons entre nous et nous changeons de place, exprès, pour mettre à l’épreuve nos gardiens. Mais ça ne manque pas, en un coup d’œil l’anomalie est repérée et nous retrouvons le rayonnage adéquate, enfin, en principe car il y a parfois de vraies erreurs et la chasse est alors lancée. Tout le monde s’y met, ça cherche, ça fouille et en général c’est Denise qui découvre le fugueur.

Durant cette année 2013, il n’y a pas eu de grands changements dans nos murs, ce qui ne veut pas dire qu’il ne s’est rien passé.

La grande affaire du Vent des Livres, c’est le Printemps des Poètes. Tout le monde est sur le pont bien des mois avant la remise des prix. C’est une vraie organisation que je ne soupçonnais même pas : le choix du thème, les dates du retour des œuvres, de la présentation aux bénévoles, de la remise des prix, les demandes aux sponsors, l’achat des récompenses, l’affiche et les livrets (domaine d’Isabelle), la préparation de la réception …. Entre nous, je peux aussi vous confier l’angoisse de la présidente, son stress, sa gorge nouée et ses mains qui tremblent !

En Juin, nous nous sommes demandés ce qui se passait, nous avons été dérangés, écartelés, confisqués puis remis en place. Quelques enfants ont à peu près reproduit le même scénario : c’est qu’il y avait une enquête à la bibliothèque et les bénévoles espéraient que les Commequiérois allaient se changer en détectives. A entendre les conversations, il y a eu peu de participants et de la déception mais l’équipage a de la suite dans les idées et une nouvelle enquête sera à nouveau proposée.

En Juillet, nous avons vu des cartons sortir du Vent des Livres. Nous n’en revenions pas. C’était un samedi matin, jour de marché. Tout le monde était joyeux, il faisait beau, il y avait des vacanciers et c’était la braderie. Une belle journée pleine de sourires et de rencontres à en croire les commentaires.

Le premier mercredi d’Août, comme tous les premiers mercredis du mois, pendant toute l’année, c’était l’Heure du Conte. Nos copains, les livres « Jeunesse » sont très sollicités ce matin-là car la bibliothèque se remplit d’enfants qui viennent écouter les histoires qui leur sont racontées. Ils s’éloignent un petit moment et lorsqu’ils reviennent ils ont encore des étoiles dans les yeux et des sourires pleins de magie. Franchement, j’aimerais bien aller voir ce qui se passe dans la salle du premier étage…..

Et puis la rentrée est vite arrivée, les plus anciens des lecteurs se sont faits plus nombreux, les jours étaient plus courts, les jardins abandonnés alors les seniors venaient faire provision de lecture pour les longues soirées ou les après-midi pluvieux. J’ai remarqué que certains fréquentaient surtout un rayon où tous les livres portent une étiquette "GC". Une nuit, j’ai fait une escapade dans ce secteur et j’ai découvert que ce "GC" signifie Gros Caractères, c’est donc là que peuvent choisir tous ceux qui ont des difficultés à lire, mais chacun peut bien sûr y trouver son bonheur et il y a aussi quelques livres lus sur des CD, des livres à écouter en quelque sorte.

Début Novembre, une tête nouvelle est apparue le mercredi matin, c’était Grégoire qui animait l’Heure du Conte. Il avait un bâton magique, des mots ensorceleurs et il a subjugué l’auditoire. Il reviendra, c’est promis et il aimerait bien intervenir dans les écoles, quel régal si ça pouvait se faire…

Encore une nouveauté en Décembre, l’association a décidé d’apporter son concours au Téléthon, avec des mots, forcément, des mots offerts pour réaliser une longue farandole de syllabes et récolter quelques euros pour l’AFM.

Au rayon des nouveautés, il y a Facebook, une page toute récente, ce sont ses premiers pas, elle attend ses amis, vous peut-être….. Le site Internet continue son chemin, c’est une lourde charge pour Armande qui l’anime depuis de nombreuses années et souhaiterait passer le relais… c’est ça aussi les coulisses du Vent des Livres.

Le bénévolat, c’est le partage de la mission avec respect et sérieux mais dans la bonne humeur et en gardant le sourire. Pourtant, nous entendons parfois quelques confidences, nous surprenons quelques larmes, l’équipage a aussi ses chagrins et ses douleurs mais il sait oublier ses tracas pour se mettre au service des lecteurs. Avez-vous remarqué qu’il est possible d’écrire NOBLE avec les lettres de bénévole ? C’est vrai qu’il y a une certaine noblesse dans cet engagement.

Des projets pour 2014, ils en ont plein la tête les bénévoles ! Et le premier, c’est l’ouverture tardive de la bibliothèque un soir par semaine, le vendredi jusqu’à 19h, pour permettre à tous ceux qui ne peuvent venir pendant les permanences actuelles, et notamment les ados, de découvrir ou de redécouvrir les trésors de cet endroit. Nous les attendons…..

Et puis, il y a cette enquête qu’il faudra préparer, sans doute pour le mois de Février et encore et, surtout, le Printemps des Poètes dont le thème sera "le TEMPS" et ça devrait être quelque chose le Printemps des Poètes 2014. Pensez donc, ce sera la dixième fois que cette animation aura lieu à Commequiers, un grand anniversaire que les bénévoles ont l’intention de soigner particulièrement. Les enseignants et leurs élèves réfléchissent depuis plusieurs mois déjà, mais vous quel est votre temps….. celui du calendrier, de votre pendule, de votre baromètre, de votre mémoire ou de votre cœur ? "Le temps d’aimer et de disparaître, le temps perdu, celui qu’on regrette…. " Il vous trotte certainement quelques mots dans la tête, écrivez les vite et participez ainsi à cette manifestation, ce sont les participants qui en font le succès.

Voilà, à peu près tout ce que je peux vous dire de la bibliothèque municipale et de ses occupants. Il règne ici un doux parfum de connaissances, de fiction, de féerie, d’accueil et de rencontres. Je suis heureux d’y vivre et j’y vieillirai doucement, jusqu’à ce que mes feuilles se détachent ou que je sois jugé obsolète mais je sais que lorsque cela arrivera, c’est que vraiment mon histoire n’intéressera plus personne et que mon retrait sera justifié, on réfléchit ici avant de mettre au rebut.

J’ai la prétention de bien connaître tous ceux qui oeuvrent pour vous au milieu de nous, les livres, et je peux vous affirmer qu’ils forment pour vous et vos familles mille vœux afin que cette année 2014 soit pleine de bonheur, d’espérance, de paix et de sérénité et que vous puissiez trouver dans nos pages le rêve et la joie qui vous manquent parfois.

 Pour un livre anonyme, bavard et indiscret,

       Sylviane Gavaud, présidente de ABC

 

Vous pouvez

nous rencontrer

le mardi de 16h30 à 18h

le vendredi de 16h30 à 19h

le mercredi et le samedi de 10 à 12h

nous téléphoner au 02.51.54.92.84 pendant les heures de permanence

nous laisser un message sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.,

nous retrouver sur www.bib.commequiers.com ou sur notre page Facebook

 

lien facebook

lien-vers-fb